Carte

La roche qui tourne

Selectionnez
Nous ignorons si cette grosse pierre posée sur une autre de même nature est un phénomène naturel causé par l’érosion ou s ’il s’agit d’un travail humain qui en ferait alors un monument mégalithique.

Ce qui est certain c’est que cet énorme bloc de grès de quatorze mètres cubes, devant peser près de trente six tonnes, ne repose qu’en deux points sur la roche qui le porte.

Il existe beaucoup de monuments de ce genre en France, désignés sous les noms de "pierre tournale, tournoise ou tourneresse ". Certains seraient de symbole d’une divinité à laquelle les druides des gaulois rendaient hommage ou utilisaient pour prononcer des oracles.

La roche qui tourne

Au Moyen-Age, certaines de ces pierres furent utilisées par les juges pour confondre ou innocenter les suspects. Elles étaient alors désignées sous le nom de " pierre probatoire ". Mais à Lardy, nous avons une roche qui tourne à laquelle depuis la nuit des temps diverses légendes furent attachées. Les uns disaient qu’une colombe blanche apparaissait tous les cent ans à minuit et faisait tourner la pierre. D’autres parlaient d’un pigeon blanc tous les jours à midi ou à minuit qui faisait tourner la roche. D’autres encore qu’elle faisait un tour sur elle-même à minuit seulement la nuit de Noël.

Enfin si l’on souffrait du ventre, il fallait le frotter contre cette pierre pour être guéri.

Les légendes sont si vivaces dans la mémoire des hommes que lors de la construction du chemin de fer Paris - Orléans, sur la demande des Larziacois, le tracé prévu des voies fut modifié par la compagnie pour respecter la présence de cette curiosité.

Fil Mag Lardy octobre-novembre 2018
Fil Mag Lardy octobre-novembre 2018
Téléchargez
PDF-13.6 Mo
 
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales