Carte

La Honville

Selectionnez
Aunvilla, ancienne villa gallo-romaine édifiée sur un embranchement de la route d’Orléans à Lutèce deviendra tour à tour une ferme, un hameau et un château de plus en plus somptueux jusqu’à sa démolition.

Devenu un fief dépendant de la seigneurie de Montlhéry, il aura beaucoup de titulaires successifs et nous ne retiendrons que les plus importants.

Sous Philippe Le Bel au XIIIè siècle, Hugues de Bouville le vendit pour s’installer à Farcheville où se trouve toujours son magnifique château fort.

Au XVè siècle, Guillaume Sanguin, écuyer de Charles VI, fut seigneur de La Honville. A cette époque, le manoir comportait une habitation avec une chapelle, étables, granges, colombier, jardin potager, vignes et verger mais ne possédait pas encore de parc. L’ensemble avec ses terres de culture représentait 294 arpents. C’est au XVIIè siècle que Nicolas Bigot, contrôleur général des Gabelles, acquit La Honville et l’agrémenta d’un grand parc de hautes futaies. Une de ses filles épousa le banquier Tallemant des Réaux, frère de l’auteur des Historiettes. Ce dernier fréquenta beaucoup La Honville et par ses récits nous connaissons l’histoire des familles Cornuel et Bigot.

La honville

Si Nicolas Bigot reçu beaucoup, sa plus jeune fille surnommée Lolo organisa des fêtes orgiaques et licencieuses. Deux de ses amants s’étant battus en duel, celui qui périt laissa veuve la marquise de Sévigné.

Pour payer ses dettes, Lolo du vendre la seigneurie au joaillier Louis Alvarez qui transforma le vieux manoir en un superbe château dans le goût italien avec un salon décoré de marbre.

Le dernier propriétaire à la veille de la révolution de 1789 fut Thomas Boissel, secrétaire du roi, baron de Montville en Normandie. Rallié à la république, il se fit délivrer un certificat de civisme par la municipalité. Son gendre Michel Archange Duval Dumanoir a installé à La Honville une fabrique de baïonnettes employant jusqu’à quatre vingt personnes. Il se rendra acquéreur du ci-devant fief de Saint-Vrain et le couple s’installera dans le château qui en dépend. Celui de La Honville sera vendu à des démolisseurs qui de dépecèrent.

Dumanoir deviendra baron d’empire et maire de Saint-Vrain et il ne restera dans le patrimoine historique de Lardy qu’une grande ferme, un colombier du XVIIè siècle et une magnifique salle voûtée.

Fil mag Lardy décembre 2018 - janvier 2019
Fil mag Lardy décembre 2018-janvier 2019
Téléchargez
PDF-12.6 Mo
 
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales