Carte

Jacques Boussard

La Commune de Lardy a un lien particulier avec Jacques Boussard. En effet, celui-ci a fait don de son jardin "Le parc Boussard" à sa mort en 1989.

Jacques Boussard
Jacques Boussard est né le 3 février 1915 à Oucques la Joyeuse en Touraine. Il commence à peindre très jeune, auprès de son professeur de collège, Stanislas Rodrigue, ancien élève de Gustave Moreau. Il fréquente ensuite l’Académie Ranson, rue Joseph Bara, où enseigne Bissière.

Esprit curieux, formé à l’école des auteurs grecs et latins, il visite d’abord l’Italie, puis l’Europe jusqu’à l’Ermitage de Leningrad. Il parcourt le Proche Orient et fait un voyage collectif aux Etats-Unis.

Après la Campagne de France il peint à Aigueperse des portraits et paysages dans une palette sombre à base de terre. Les années 1950 laissent des natures mortes aux lignes fortes s’attachant surtout à la construction et à la matière.

Viennent ensuite les paysages, une peinture plus joyeuse d’une facture plus légère, faite de taches colorées, correspondant à des séjours dans le Midi des années 1960.

Durant les années 1970, après la mort de son marchand Max Kaganovitch et sa dernière exposition individuelle en 1974, Boussard se retire dans son atelier. « Dans mes goûts, je suis à contre-courant de l’art et des recherches actuels : agressivité, violence, mouvement, l’échange, le fantastique. »

S’ouvre alors une période de doutes, de remise en question, de recherches. « Ma peinture (…) je la remets toujours en question. Je refuse de m’enfermer dans un mode d’écriture, une formule ».

Boussard peint ce qui lui plaît, ce qu’il voit, sachant que son art ne s’inscrit plus dans l’époque.

« Jacques Boussard, peintre qui fut révélé en 1936, a en silence, presque en secret, élaboré une œuvre savoureuse qui se situe dans le droit fil de l’Ecole de Paris. Epris de sobriété, il peint, si l’on peut dire, à mi-voix, réussissant le tour de force d’atteindre les limites du dépouillement sans jamais tomber dans l’indigence misérabiliste. Chez lui la saveur des lignes et des volumes subsiste, exaltée encore par une couleur raffinée où quelques hautes notes viennent faire chanter des bistres, des beiges, des gris bleutés d’une exquise subtilité ». Jean-Paul Crespelle, 1974.

Expositions

12 au 22 septembre 2004 "Jacques Boussard peint Lardy" Le parc Boussard
Lardy comptait un peintre de grande qualité et ne le savait pas. Le nom de Jacques Boussard était essentiellement associé à son magnifique jardin larziacois. Grâce à l’association "Les amis de Jacques Boussard" qui a rassemblé une trentaine d’oeuvres représentant Lardy, la Commune a organisé une première exposition en 2004. Cet hommage avait enchanté les visiteurs.

18 au 27 septembre 2009 "Paysages de France" le port de Marseille
Une exposition a été organisée par Les amis de Jacques Boussard à l’occasion des 20 ans du décès du peintre. L’association a rassemblé des toiles représentant des paysages de France peints à travers différentes époques et différents styles. La peinture de Jacques Boussard fait unité tout en évoluant naturellement au fil d’une vie artistique pleine et exigeante.
Ces peintures représentent la campagne et ses villages du Puy de Dôme, la côte normande (Honfleur, les plages…), la Côte d’Azur, très rose, très gaie comme vous ne l’avez jamais vue, Paris, l’Essonne et Lardy bien sûr qu’il aimait particulièrement.

Le 27 septembre 2009 , un hommage lui a été rendu au parc Boussard avec la création d’une plaque qui sera définitivement posée courant novembre.

Discours de Mme Claude Roch, maire de Lardy

C’est un havre ! C’est le mot qui me vient aujourd’hui pour vous parler du parc Boussard. Derrière le mot havre, j’associe spontanément havre de paix, havre de verdure … oui, ce jardin inspire à la fois le repos et la promenade.

Aujourd’hui, il inspire en plus le respect. Nous rendons hommage à Jacques Boussard à travers son jardin, après l’avoir fait à travers les paysages exposés, toute cette semaine, en mairie. Je remercie vivement Les amis de Jacques Boussard, Monsieur Antonio Boussard et Mme Beata Canet-Boussard pour ce magnifique résultat.

Nous réunissons enfin le jardin et le peintre. Longtemps, nous nous occupions du parc, mais nous avions perdu de vue le peintre.Jacques Boussard fit don à la Commune, deux ans avant sa mort, d’une partie de sa propriété qui comportait ce jardin, là ou nous nous trouvons. Sept ans après, en 1996, la restauration pouvait commencer grâce aux subventions d’un contrat régional. Il en a coûté près de 400 000 francs de l’époque. Les travaux avaient consisté à la remise en état des bassins et à la remise en eau, au remplacement des éléments abîmés : briques, mosaïques, dalles en béton… Un an après, le 7 avril 1997, un arrêté préfectoral inscrit le parc à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. On peut dire, qu’à partir de ce moment-là, il est définitivement sauvé ! J’ai lu que Lardy fut la première commune à avoir un jardin de style Art déco inscrit aux Monuments Historiques de France.

Il est vrai que la renommée de l’architecte qui le conçut, Joseph Marrast, est grande. C’est sa participation à l’exposition des Arts décoratifs de 1925 qui le fit connaître des particuliers, lesquels, comme Henri Boussard, firent appel à lui.

Le jardin est donc créé en 1927. En 1932 la célèbre revue l’Illustration en montre trois photographies. Les années passent et depuis son ouverture au public, la presse en parle régulièrement. Il fait partie, depuis 2008, des jardins « remarquables » du Département, ce qui ouvre droit à des subventions pour la restauration des éléments structurants comme les bassins.

Il accueille de nombreuses visites, guidées au début par nos historiens locaux, je veux citer Jacques Zanicoli qui a été conseiller municipal et François Degommier qui s’est maintenant retiré à Nantes.

Le Comité départemental du Tourisme s’intéresse également à ce petit parc d’exception. Avec le parc de l’hôtel de ville, il est programmé tous les ans pour les journées départementales « jardins secrets, secrets de jardin ».

Forte de l’attrait du public pour les jardins et de notre engagement envers la culture et l’environnement – Lardy est ville « zéro pesticide », depuis cette année – je souhaiterais, avec le conseil municipal, que Lardy soit de plus en plus connue et reconnue comme une « ville jardin ». Les deux parcs municipaux ne sont pas seuls à faire de Lardy une « ville jardin », il y a aussi de nombreux jardins privés superbes, qui s’ouvrent au public de temps à autre et cela est très heureux pour notre bien être.

J’ai beaucoup parlé du parc car il est important de mettre en valeur l’effort financier de la Commune, l’implication de l’équipe des espaces verts et du service travaux. L’étanchéité des bassins a été refaite, par exemple, l’année dernière ; c’est donc un travail constant qui est réalisé par la Ville.

J’en viens maintenant au peintre. Je dois dire que c’est grâce à l’insistance de l’association « Les amis de Jacques Boussard » que le lien se fait maintenant et je les remercie pour cela.

Ainsi, à l’entrée du parc, mais aussi sur le site Internet, et plus généralement dans nos supports d’information, quand nous parlons du parc, nous faisons référence à Jacques Boussard.

Nous l’avons redécouvert en 2004 quand « Les amis de Jacques Boussard » ont demandé à Lardy d’accueillir leur première exposition. Depuis ces retrouvailles, nous suivons avec joie et intérêt le travail de l’association qui se consacre à faire connaître l’œuvre considérable de Jacques Boussard.

Pour terminer, je voudrais dire que je n’ai pas eu le privilège de connaître Monsieur Boussard (je n’habitais pas encore Lardy et j’étais encore moins aux affaires de la Commune). Mais en contemplant ce jardin et sachant son attachement pour ce lieu, je peux facilement imaginer quel homme il était : sobre, rigoureux, esthète … Je vais donner la parole à ceux qui vont pouvoir mieux parler de lui, et pour commencer à Monsieur Claude Jaillet, Directeur général des services de la ville de Lardy, qui a pris ses fonctions en 1988 et qui a eu la chance de le rencontrer.

Pour en savoir plus
Site Les Amis de Jacques Boussard
Le parc Boussard

Portfolio

Jacques Boussard

Inauguration exposition 2009 - | Inauguration exposition 2009 - | Inauguration exposition 2009 - | Jacques Boussard - | Le parc Boussard - | le port de Marseille - | M. Claude Jaillet, Mme Claude Roch, Mme Beata Canet-Boussard et M. Antonio Boussard - | Mme Claude Roch - | Plaque en hommage du 20è anniversaire de la disparition de Jacques Boussard -
Flash Infos Lardy novembre 2017
Flash infos Lardy novembre 2017
Téléchargez
PDF-15.4 Mo
 
| accueil ([]+1) | contact ([]+7) | plan du site ([]+8) | mentions légales ([]+9) | accessibilité ([]+0) | Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales